top of page

La vie de l'association

Art et Culture en Pays Loudunais est une association loi 1901.

Elle propose des conférences dont les thèmes s'illustrent très souvent par des sorties.

Elle s'adresse à toutes les personnes désireuses de découvrir les richesses du patrimoine dans un cadre amical et enthousiaste.

Elle compte une quarantaine d’adhérents, qui ont élu lors d’une assemblée générale,

un conseil d’administration qui gère l’ensemble des projets et décisions de l’association.

L’assemblée générale a lieu tous les ans et le conseil d’administration se réunit tous les mois à son siège social.

L’association est habilitée à recevoir des dons qui sont déductibles des impôts.

Assemblée générale du 19 avril 2023

Nouvelle République du 24 avril 2023

Loudun : les bonnes volontés d'« Art et culture » découragées

 

Les bénévoles font le constat que la chapelle souterraine de Niré n’est pas une priorité pour les décideurs.
 

L’assemblée générale de l’association Arts et culture en pays loudunais s’est tenue en petit comité, mercredi 19 avril, à la mairie de Loudun. En présence de Joël Dazas, Marie-France Baustert et ses amis ont fait le point sur les activités de l’année dernière

avant de se projeter sur 2023.

 

 

 

 

 

 

 

 

De droite à gauche : Marie-France Baustert, Alain Tabutiaux, Roger Martin-Renault 

« Rien ne bouge »

Sylvette Noyelle a évoqué les animations passées, consultables sur l’attractif site internet de l’association.

Le devenir de la chapelle souterraine de Niré-le-Dolent a occupé une grande partie de la réunion.

Vestige unique dans la région, cette chapelle, dont le retable est daté de 1796,

était utilisée pour célébrer le culte par des prêtres réfractaires durant la Révolution.

« Depuis 12 ans, nous sommes mobilisés pour ce site, qui est propriété de la mairie. L’accès par des galeries souterraines est devenu dangereux. Nous avons mené des études et fait réaliser des devis pour créer un autre accès, conforter l’espace situé devant l’autel et restaurer la fresque. L’inscription aux monuments historiques est une condition pour obtenir des subventions à un bon niveau mais elle aurait des conséquences sur les futurs travaux immobiliers du voisinage. Les devis s’élevaient à 60.000 €, aujourd’hui, il faudrait 100.000 € », explique Alain Tabutiaux. « Rien ne bouge, je n’ai pas le sentiment que la sauvegarde de la chapelle soit une priorité » continue le défenseur de la chapelle, ajoutant que le plan de prévention des risques naturels vient compliquer les choses.

Des conférences en projet

Parmi les autres projets abordés : l’organisation de trois conférences en lien avec l’université inter-âges de Poitiers, celles consacrées à La Mothe de Baussay ou à Urbain Grandier, la sortie à Fontevraud,

la participation au collectif de sociétés savantes Carrefour Anjou-Touraine-Poitou est adoptée.

AG 2023 niré.jpg
bottom of page